Comment choisir la meilleure mutuelle dentaire ?

Comme nous l’avons vu auparavant, il est primordial d’être couvert par une bonne mutuelle le jour de votre opération dentaire. Les coûts sont en effet importants, alors que les remboursements de la sécurité sociale sont plutôt faibles, notamment pour bridge dentaire et implant. Il existe pour ceci de nombreux comparateurs, mais chaque mutuelle dépendra in fine de vous : votre âge, votre localisation, votre profil et vos besoins. Essayons d’y voir plus clair et de vous donner les armes pour choisir la meilleure mutuelle dentaire.

Le rôle de la mutuelle dentaire

Health Insurance

La mutuelle a pour vocation de réduire vos frais lors de procédures liées à la santé. On parle généralement de complémentaire santé car elle vient s’ajouter à l’Assurance Maladie, pour augmenter vos remboursements.

Le paiement d’une opération dentaire se décompose ainsi en 3 parties :

  • Une partie remboursée par la Sécurité sociale, plutôt faible (195,65 € pour un bridge dentaire)
  • Une partie remboursée par votre mutuelle, variable suivant le choix de cette dernière
  • Une partie à votre charge, celle restante, et payée par vos soins

Plus le remboursement de la mutuelle sera important, plus ce qui restera à votre charge sera faible. En contre-partie, plus le remboursement sera intéressant, plus le coût mensuel / annuel de la mutuelle sera lui aussi important. Une bonne mutuelle est une mutuelle qui vous couvrira le mieux possible au prix le moins cher possible.

A noter que depuis le 1er janvier 2016, tous les chefs d’entreprise en France ont pour obligation d’offrir une mutuelle d’entreprise obligatoire à leurs salariés, couvrant un certain nombre de garanties minimales.

Le fonctionnement des remboursements dentaires

mutuelle_0

Chaque mutuelle classifiera ses remboursements dentaires suivant les 2 catégories suivantes :

1. Les remboursements en pourcentage

Les remboursements en pourcentage correspondent généralement de 100% à 400% du montant conventionné de la sécurité sociale. Pour être précis, on parle de pourcentage du BRSS, terme que vous verrez fréquemment (BRSS signifiant Base de Remboursement de la Sécurité Sociale). Pour vous donner un exemple, un remboursement à 300% du BRSS correspondra à 3 fois le montant conventionné par l’Assurance Maladie. Soit, dans le cas d’un bridge dentaire :

  • Coût du bridge dentaire : 1500 € (évidemment un exemple)
  • Montant « responsable » conventionné : 279,5 €
  • Montant remboursé par la Sécurité Sociale : 70% * 279,5 = 195,65 €
  • Montant remboursé par une mutuelle à 300% du BRSS : 3 * 279,5 = 838,5 €
  • Montant remboursé total : 195,65 + 838,5 = 1034,15 €
  • Montant restant à votre charge : 465,85 €, soit un peu plus de 30% dans ce cas présent

Toujours dans le cadre d’un bridge dentaire à 1500€, cela donnera donc :

Sans mutuelle

100% BRSS200% BRSS300% BRSS

400% BRSS

Montant remboursé par la Sécurité Sociale

195,65 €

195,65 €

 195,65 €

195,65 €

195,65 €

Montant remboursé par la Mutuelle

–   €

279,5 €

559,0 €

838,5 €

1118,0 €

Montant remboursé total

195,65 €

475,15 €

754,65 €

1034,15 €

1313,65 €

Montant restant à votre charge

1304,4 €

1024,9 €

745,4 €

465,9 €

186,4 €

Plus le montant de l’opération dentaire sera cher, plus il sera intéressant d’avoir une mutuelle avec un fort pourcentage. Attention toutefois aux annonces trop alléchantes, les remboursements en pourcentages sont toujours basés sur les prix de l’Assurance Maladie. Ainsi, si vous lisez « 400% sur le bridge dentaire », cela ne sera jamais 400% de 1500€, mais toujours 400% du tarif de base de la sécurité sociale.

Enfin, sachez que l’Etat impose un minimum de 125% aux mutuelles d’entreprises. Salarié couvert par la mutuelle obligatoire de votre entreprise, vous recevrez un remboursement minimum de 349,4 € pour la pose d’un bridge dentaire.

2. Les remboursements au forfait

Le remboursement forfaitaire, lui, ne dépend pas du coût de l’opération. Le calcul est donc beaucoup plus simple : un bridge dentaire remboursé 800 € est ainsi remboursé 800 €, en plus du montant de l’Assurance Maladie :

  • Coût du bridge dentaire : 1500 € (toujours le même un exemple)
  • Montant « responsable » conventionné : 279,5 €
  • Montant remboursé par la Sécurité Sociale : 70% * 279,5 = 195,65 €
  • Montant remboursé par une mutuelle au forfait de 800 € : 800 €
  • Montant remboursé total : 195,65 + 800 = 995,65 €
  • Montant restant à votre charge : 504,35 €

Attention toutefois : la plupart des mutuelles limite l' »utilisation du forfait » à une ou deux fois par an.

A noter enfin que certaines mutuelles vous proposeront à la fois un remboursement en pourcentage et un remboursement au forfait.

Les 3 questions à se poser lors du choix de sa mutuelle dentaire

Questionsdeparents

Avant de sélectionner votre mutuelle dentaire, il y a 3 questions fondamentales auxquelles vous devez avoir les réponses :

  1. Pour qui ?

    Votre âge sera le premier facteur déterminant : plus vous êtes âgé, plus le risque d’ennuis de santé est important, plus la mutuelle sera chère. A ce titre, passé 50 ans, il vous faudra regarder parmi les mutuelles dites senior.
    Le 2e facteur clé est le nombre de personnes que vous souhaitez couvrir : plus vous couvrez de personnes, plus le coût de la mutuelle dentaire pourra être intéressant. Vous pouvez ainsi couvrir soit :

    • Vous, et vous uniquement
    • Vous et votre conjoint(e)
    • Vous et vos enfants
    • Vous, votre conjoint(e) et vos enfants
  2. Pour quels besoins ?

    La 2e question à se poser est la couverture que vous souhaitez avoir, en fonction de vos besoins. Vous pouvez classer ces besoins en 4 catégories, sachant que les mutuelles peuvent vous faire des forfaits sur-mesure :

    • Besoins en soins généraux : consultation médecin, pédiatre, radios, analyses …
    • Besoins en hospitalisation : chirurgie, séjours à l’hôpital, maternité …
    • Besoins dentaires : orthodontie, prothèse dentaire, implant, bridge dentaire, couronne …
    • Besoins optiques : ophtalmologiste, lunettes, lentilles …

    Suivant si vous avez des enfants, ou régulièrement des opérations, ou encore des besoins très spécifiques, il vous faudra choisir une plus ou moins bonne couverture pour chacun de ces différents besoins.

  3. Pour quel budget ?

    Dernière question, qui a évidemment son importance : quel est le budget mensuel / annuel que vous êtes prêt à libérer pour le paiement de votre mutuelle ? C’est en effet logique : plus la mutuelle sera « bonne » et mieux elle vous couvrira, plus elle risquera de vous coûter cher.

Vous retrouvez ces 3 questions, posées de manière plus ou moins différentes, dans tous les comparateurs de mutuelles en ligne.

Les 6 points clés dans le choix de sa mutuelle dentaire

Very high resolution 3d rendering of a pen checking a list.

Une fois vos besoins clairement définis, vous allez devoir comparer différentes mutuelles. Pour cela, nous vous conseillons vivement de faire particulièrement attention aux 6 éléments suivants, et ce notamment pour le bridge dentaire :

  1. Le niveau de remboursement des prothèses dentaires : que ce soit au forfait ou en pourcentage, le niveau de remboursement doit convenir à vos besoins.
  2. En cas de remboursement en pourcentage, veillez à bien vérifier ce sur quoi s’applique ce pourcentage (BRSS, …). Il s’agit d’un piège fréquent, notamment parmi les mutuelles les moins sérieuses.
  3. Le délai de carence : il s’agit d’un autre piège régulier. Pour éviter abus et opportunisme, les mutuelles imposent souvent un délai minimum de remboursement après l’adhésion. Ainsi, un délai de carence de 6 mois signifiera que votre nouvelle mutuelle ne vous remboursera pas une procédure faite dans les 6 mois suivant votre inscription. Le délai de carence s’étend généralement de 0 à 12 mois, suivant les mutuelles.
  4. La prise en charge des actes hors nomenclatures : valable surtout pour l’implant dentaire. Non pris en charge par l’Assurance Maladie, le % BRSS classique ne peut fonctionner. Certaines mutuelles ne les rembourseront pas, d’autres oui.
  5. Le plafond dentaire : la plupart des mutuelles fixent un plafond, limitant le remboursement maximal. Dans l’exemple à 400% du BRSS ci-dessus, ci votre mutuelle impose un plafond dentaire à 850 €, vous ne recevrez que 850 € et non 1118 €. Ces plafonds sont fréquents les 3 premières années suivant l’inscription. L’objectif pour la mutuelle est le même que via le délai de carence : éviter l’opportunisme.
  6. Le montant de cotisation : coût mensuel / annuel de votre mutuelle dentaire.

Avec tout ceci, vous aurez en tête tous les éléments pour prendre la meilleure décision possible, couvrant le mieux vos besoins, et à votre budget.

Les meilleures mutuelles dentaires

comparateur

Quelle est la meilleure mutuelle dentaire ?

Si vous avez fait, ou comptez faire, une procédure dentaire, vous vous êtes forcément posé cette question. Toutefois, comme expliqué précédemment, la meilleure mutuelle dentaire pour nous ne sera pas la même que pour vous. Les prix variant suivant les profils, besoins et localisations, chacun de nous sera un cas quasiment unique. Il est donc presque impossible de faire une recommandation « générale ».

Il existe sur Internet de nombreux comparateurs de mutuelles, vous permettant de recevoir des devis sur mesure. Attention toutefois, les comparateurs sont rarement indépendants. Vous verrez que ces derniers vous proposeront tous des mutuelles différentes, suivant là où ils sont le plus intéressés. Il faudra bien que vous fassiez la part des choses. Pour cela, n’hésitez également pas à nous contacter pour toute question précise.

Nous allons toutefois vous donner quelques exemples. Au moment d’écrire ces lignes, 3 mutuelles ressortent pour une couverture dentaire intéressante :
Base: 1 adulte, Ile-de-France, 30 à 54 ans, profession libérale, privilégiant les besoins dentaires

Mutuelle

AMPLI MutuelleTNS Assur

MMA

Niveau de remboursement

380%*420%*300%*

Application du %

BRSS

BRSS

BRSS

Remboursement bridge dentaire (€)

1062 €*

1174 € *

1 034 €*

Délai de carence

Non

Non

3 mois

Prise en charge des actes hors nomenclature

700 €

400 €

Non

Plafond dentaire

1000€ la 1e année, 1500€ la 2nde 2000€ au-delà

700 €

1000 € les 2 premières années, 1500€ la 3, pas de plafond au-delà

Montant de cotisation mensuelle

34,17 €

58,57 €

63 €

Frais de dossier0 €0 €15 €

*Attention: ces montants sont plafonnés les 1eres années.

Nous vous ferons plus de simulations dans le cadre d’un autre article, le mois prochain.

Les opérations à l’étranger

drapeau ue

Pour rappel, depuis 1998, les opérations et procédures dentaires effectuées dans l’Union Européenne sont couvertes par Assurance Maladie et mutuelles. Votre mutuelle remboursera ainsi votre bridge dentaire comme si ce dernier avait été posé en France. Attention pour les pays hors Union Européenne : chaque mutuelle suivra ses propres règles. Quoiqu’il arrive, veillez à bien contacter cette dernière avant toute opération, afin d’éviter toute mauvaise surprise.

Dans tous les cas, nous vous recommandons de bien faire attention, les mauvaises expériences pouvant arriver, et surtout de toujours en parler avec votre dentiste.

Pour plus de questions ou de conseils, nous demeurons enfin à votre disposition, et ceci pour notre plus grand plaisir.

You may also like...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *