5 conseils pour bien choisir son dentiste

Choisir son dentiste n’est pas une décision anodine. Que ce soit pour un bridge dentaire, un implant, ou tout autre intervention, il est primordial de choisir un bon praticien, celui en qui vous aurez toute confiance pour prendre soin de vous. Quels sont les pièges à éviter ? Les points à vérifier ? Voici nos 5 conseils pour faire votre meilleur choix !

1. Un bon dentiste doit être à votre écoute

ecoute

C’est évident, un bon dentiste doit faire attention à ce que vous dîtes, et prendre vos besoins en considération. Si vous êtes inquiet, il doit pouvoir vous rassurer. Si vous avez des questions, il doit pouvoir y répondre. Si vous avez des besoins précis, il doit vous proposer la solution adéquate. C’est le moyen le plus efficace pour créer un climat sain de confiance entre lui et vous. Rien de pire que d’avoir l’impression de ne pas être écouté. Ou pire, de ne pas être considéré.

2. Un bon dentiste doit être pédagogue

pédagogue

De même, un bon dentiste doit être en mesure de vous expliquer simplement et clairement les choses. Si vous avez des questions, ou besoin de conseils, il doit pouvoir tout vous expliquer dans un langage qui vous est familier. Si vous avez des doutes, il doit pouvoir vous rassurer. Un vocabulaire trop scientifique a tendance à inquiéter (la fameuse peur de l’inconnue). Un vocabulaire familier, quant à lui, rassure. C’est normal, nous sommes tous logés à la même enseigne.

3. Un bon dentiste doit avoir une hygiène propre

hygiene

Hors de question de prendre des risques. L’hygiène doit être primordiale chez un dentiste, et notamment celle du cabinet. Pour cela, faites bien attention aux points suivants :

  • Observer l’état général du cabinet dentaire. La saleté doit vous faire douter.
  • Observer votre chirurgien dentiste. Une blouse sale par exemple doit vous faire douter. Et même beaucoup. De même pour ses gants, qui se doivent d’être neufs. Et surtout vérifiez bien qu’il se lave bien les mains devant vous.
  • Observer le crachoir. Est-il propre ? Si non, passez votre chemin.
  • Observer le mobilier. Poussière ou propreté ?

Il est impératif que les conditions d’hygiène soient bien respectées. Le cas échéant, un paquet de maladies peuvent être transmissibles, y compris le sida et les hépatites ! En cas de doutes, ne prenez aucun risque.

4. Un bon dentiste doit afficher ses prix

tarifs

Nous l’avons vu, les soins dentaires peuvent coûter très chers, et ne sont pas forcément bien remboursés. Les prix étant « librement fixés » par les chirurgiens dentistes, il est important qu’il y ait une certaine transparence. Sachez que :

  • La loi impose à tous les dentistes d’afficher à minima une dizaine de leurs tarifs les plus courants dans leur salle d’attente.
  • La loi impose à tous les dentistes d’établir un devis précis et détaillé, pour tous les actes non remboursés entièrement, comme le bridge dentaire.

Si, pour une raison x ou y, votre dentiste ne respecte pas ces 2 conditions, passez votre chemin car il y a anguille sous roche, et même si vous avez une bonne mutuelle. Les prix pouvant aller de moyen cher à très très cher, inutile de prendre des risques inconsidérés. Les enjeux sont trop importants et il y a suffisamment de dentistes en France pour trouver une solution ailleurs.

5. Un bon dentiste a des références

references

Ne pas hésiter à se fier au bouche à oreille. Evidemment, chacun peut avoir une opinion personnelle, et très subjective, mais des vérités en ressortent toujours. Il s’occupe très bien des enfants. Il fait attention à ne pas me faire mal. Il n’hésite pas à me demander si ce n’est pas trop douloureux. Il a toujours un mot gentil. Il est cher, mais ça vaut vraiment la peine. N’hésitez donc pas à demander à vos proches de vous diriger vers un bon dentiste.

Si vous êtes particulièrement douteux, une autre option existe également : vous pouvez vérifier ses compétences auprès de l’Ordre des Chirurgiens Dentistes.

enfant

Dernier conseil pour la route. Méfiez-vous si votre dentiste vous fait des propositions de prothèses, soins et opérations particulièrement nombreuses, et pas forcément nécessaires. J’appelle cela le « syndrome garagiste ». Et en conclusion, si vous avez le moindre doute sur l’avis de votre dentiste, n’hésitez pas à consulter un autre praticien, pour avoir une différente opinion. Cela vous confortera dans votre choix, ou confirmera vos doutes. Et en cas de questions, vous pouvez toujours nous contacter !

 

You may also like...

1 Response

  1. Jérôme dit :

    J’aime beaucoup la comparaison avec les garagistes. Il y a du vrai :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *